Kenny Foray renoue avec la victoire

SVA_FSBK21_20210704_185311_2048px.jpg
SVA_FSBK21_20210704_125418_2048px.jpg
SVA_FSBK21_20210704_183816-2_2048px.jpg

L’écurie berruyère Tecmas-BMW a renoué avec la victoire, hier, à Magny-Cours. Troisième de la course 1, Kenny Foray a remporté avec brio la course 2 sur une piste humide, favorable aux « Michelin ».  

Il fallait remonter au 25 octobre 2020 pour trouver trace de la dernière victoire d’un pilote Tecmas-BMW en championnat de France de Superbike. Alan Techer, déjà sous la pluie, s’était imposé à Nogaro, lors de la dernière course du championnat 2020. Hier, à Magny-Cours, Kenny Foray a remis les pendules lors d’un week-end accompli pour le team de Michel Augizeau qui a également tenu à saluer les bonnes performances de Maxime Bonnot et Alexandre Leleu.

Course 1. Sur la piste (fraîche mais sèche) toute neuve du circuit de Magny-Cours, les pilotes du Superbike s’en sont donné à cœur-joie dimanche matin.

La course était menée à un train d’enfer. Bien vite, les trois leaders, Debise, Gines, Foray creusaient un petit écart sur leurs poursuivants. Au fil des tours, le pilote Tecmas-BMW, en proie à un problème de dribble à l’entrée des courbes, lâchait prise peu à peu, laissant Gines et Debise s’expliquer pour la victoire.  A nouveau sur le podium, Kenny Foray reconnaissant sportivement « ne pas s’attendre à ce que cela aille aussi vite devant… Debise et Gines étaient vraiment très, trop rapides ; il n’y avait rien à faire. Tant que l’on n’aura pas gommé notre petit problème de dribble en entrée de virage, on ne pourra pas espérer mieux… ». De là croiser les doigts pour que la pluie fasse son apparition pour la course 2, avec des Michelin toujours très à l’aise sur le mouillé, il n’y avait pas loin, « sauf que Mathieu Gines a les mêmes pneus Michelin… » faisait remarquer le boss, tout en regrettant l’absence d’Alan Techer, au repos après sa chute de Pau Arnos (double fracture du métacarpe). 

Kenny Foray : « Merci Michelin ! »    

Course 2. On prend les mêmes et on recommence… dans le désordre ! La pluie ayant copieusement arrosé le circuit quelques instants avant le départ, les données n’étaient plus les mêmes. Dès le feu vert, Gines et Kenny Foray s’envolaient littéralement alors que Valentin Debise était à la peine avec ses gommes Dunlop, navigant aux alentours des 6e / 7e places dès les premiers tours de course. On n’était d’ailleurs pas autrement surpris de constater que les cinq motos de tête étaient toutes chaussées de Michelin… « Les pneus pluie de Michelin sont vraiment top… Quand Alan (Techer) avait gagné à Nogaro, la piste était mouillée. Là, pareil… » faisait d’ailleurs remarquer Michel Augizeau à l’heure du débrief. De là à souhaiter la pluie à Carole et à Alès…. Toujours est-il qu’en tête de la course, très loin devant tous les autres, les deux amis Mathieu Gines et Kenny Foray se livrèrent un mano a mano longtemps indécis, seulement séparés par quelques centièmes de seconde. Mais quand le pilote BMW réussit à prendre la tête de la course, dans le 5e tour, Mathieu Gines lâcha prise. De quelques centièmes à chaque tour mais de façon irrémédiable. Tant et si bien que Kenny Foray, avec 3 secondes d’avance à l’avant-dernier tour, put (presque) tranquillement gérer la fin de course après avoir signé le meilleur chrono en course lors du 4e tour. Plus loin, Valentin Debise réussissait à remonter à la 3e place, à près de 20 secondes du vainqueur, sauvant de précieux points au championnat

« C’est une victoire qui fait un bien fou » abondait Kenny Foray qui avait enfin retrouvé le sourire, lui, le « winner », qui n’avait pas gagné depuis Pau Arnos en octobre 2020. « Piloter dans ces conditions, avec des pneus aussi efficaces, c’est toujours un régal. Un grand merci à Michelin et encore bravo au team. Avec Mathieu, on s’est bien tiré la bourre et ça fait plaisir. Les problèmes de dribble ? Disparus. Mais dans ce cas, ce n’est pas seulement un problème de pneumatiques ; c’est tout un ensemble. Il faut continuer à travailler. Il est trop tard pour le titre mais on peut encore gagner des courses et sauver la saison… » Et consolider la 3e place au classement général.

Christian ragot

Pour Michel Augizeau, soulagé, « ce résultat est la preuve que le travail et la persévérance paient. La victoire de Kenny, obtenue à armes égales (sous-entendu, il avait les mêmes gommes que Mathieu Gines), montre que le team est toujours dans le coup. Battre Mathieu, ce n’était pourtant pas évident… Je veux souligner aussi le bon Top 10 de Maxime Bonnot (7e de la course 2, 11e de la course 1). Il revient bien ; c’est vraiment encouragement. Et Alan (Techer) sera avec nous à Carole… »      

Les classements en Superbike :

Course 1. 1. Debise (Kawasaki/D), 2. Gines (Yamaha/M) à 0’’107, 3. Kenny Foray (Tecmas-BMW/M) à 10’’044, 4. Berchet (Yamaha/D) à 22’’458, 5. Freddy Foray (Honda/M) à 25’’221, 6. Antiga (Honda/M), 7. Muscat (Ducati/M), 8. Maurin (Yamaha/M), 9. Lussiana (Yamaha/D), … 11. Bonnot (Tecmas-BMW/M), etc… Meilleur tour en course : Gines, 1’39’’439. (M pour Michelin, D pour Dunlop, P pour Pirelli)

 

Course 2. 1. Kenny Foray (Tecmas-BMW), 2. Gines à 1’’667, 3. Debise à 19’’574, 4. Antiga, 5. Muscat, 6. Maurin, 7. Bonnot (Tecmas-BMW), 8. Renaudin, etc… Meilleur tour en course : K. Foray 1’50’’674. 

Le point au championnat. 1. Debise 240 points, 2. Gines 200 pts, 3. K. Foray 127, 4. Berchet 112, 5. Maurin 104, 6. Leblanc 74, 7. Antiga 74, 8. Renaudin 73, 9. Techer 69 (sans avoir couru à Pau Arnos ni à Magny-Cours), 10. Lussiana 68,… 15. Bonnot 27, … 26 pilotes classés.

Carton plein pour Leleu (Tecmas) en European Bikes

Pilote Tecmas en European Bikes, Alexandre Leleu a fait carton plein en European Bikes ce week-end à Magny-Cours : pôle-position, victoires dans les deux courses et meilleur tour en course 2. Avec six victoires en dix courses, le protégé de Michel Augizeau, qui a visiblement gagné en confiance par rapport à la saison dernière, a creusé l’écart au classement général du championnat, avec 183 points contre 142 à Louault et 138 à Bachelier. Le titre pourrait être assuré dès le prochain meeting sur le circuit de Carole à Tremblay-en-France, le 21 et 22 août prochains.

Christian ragot