Debise et Tecmas à Albi pour la gagne

Pas de Bol d’Or pour Valentin Debise qui n’aurait cependant en aucun cas voulu rater le retour de la plus grande course d’endurance au monde sur le circuit Paul-Ricard au Castellet. C’est un Valentin Debise décontracté qui a arpenté le paddock tout au long du week-end varois et suivi l’évolution de la BMW n°88 engagée par Tecmas (ainsi que celle de la Honda du National Motos qu’il aurait pu piloter s’il n’avait dû se ménager suite à son accident), confortablement installé dans la loge réservée par le team Tecmas et Dominique Platet. 

 

Forcément, le protégé de Michel Augizeau est revenu sur son retour réussi à la compétition en début du mois à Carole, en championnat de France Supersport 600 : « Je manquais forcément de rythme et de compétition mais au fil des tours, l’envie d’attaquer est revenue. Les deux Suzuki étaient intouchables sur ce circuit sinueux et éprouvant physiquement. Dans ces conditions, mes deux troisièmes places sont vraiment satisfaisantes, même si ça n’a pas été aussi facile. Mon bras n’avait pas encore retrouvé toute sa flexibilité ni toute sa force et j’ai dû serrer les dents. Mais au fil des jours, avec les soins, les choses s’améliorent… ».

Christian Ragot

Place maintenant au dernier meeting de la saison à Albi ! Albi où, boosté par ses deux podiums de Carole, Valentin s’alignera pour la gagne : « Albi, c’est chez moi. Je connais le circuit par cœur et je m’y sens très à l’aise. Je vais pouvoir tirer le maximum du potentiel de la CBR Honda RR. Je sais que l’équipe a fait tout ce qu’il faut pour que la moto soit au top. Je suis très motivé. J’aimerais tant finir la beauté. Et prouver ainsi que sans ma sortie de piste en essais privés au Vigeant, le titre était à notre portée… ». Et pour cause. Avant cette terrible chute de mai dernier, Valentin n’était-il pas leader du championnat de France 600 Supersport ? Avec trois meetings seulement à son compteur (Le Mans, Nogaro et Carole) et alors qu’il a fait l’impasse sur les courses du Vigeant, de Lédenon et de Magny-Cours, Valentin pointe quand même au 7e rang du classement général avec 109 points, contre 186 au leader Tangre (Suzuki). Faites les comptes en imaginant qu’il se soit aligné au départ de toutes les courses…

 

Dans le sillage du pilote Honda, Maxime Bonnot vaudra confirmer les progrès qu’il a laissé entrevoir à Carole. Le jeune protégé de Michel Augizeau et Romain La Monica est tout à fait capable d’entrer dans le Top 10 sur le circuit du Séquestre.