Kenny croit de nouveau au titre

SVA_FSBK22_20220619_160259-4_2048px.jpg
SVA_FSBK22_20220619_114155_2048px.jpg
SVA_FSBK22_20220619_115029-2_2048px.jpg

Après un week-end fructueux sur le circuit de Pau Arnos (une victoire et une deuxième place), l’espoir est revenu au sein de l’écurie berruyère Tecmas-BMW dans sa quête du titre de champion de France de Superbike. « Je n’aurais pas dit la même chose après notre échec de Lédenon, mais là, on peut espérer revenir pour de bon dans la course au titre » abonde Kenny Foray. En reprenant 20 points au leader du championnat, Valentin Debise, et 27 à son dauphin, Mathieu Gines, le pilote BMW n’est plus qu’à 29 points de la première au général alors qu’il reste encore six courses à disputer sur trois week-ends (Magny-Cours, Carole et Paul-Ricard). Ce n’est effectivement plus mission impossible si l’on considère qu’il y a la possibilité de prendre 52 points chaque week-end en faisant carton plein, à savoir deux victoires et meilleurs tours en course. Mais ce joli rapproché au général, ne fait que raviver les regrets chez le pilote loirétain : « A Lédenon, j’ai perdu gros. Sur un circuit que j’affectionne, je devais, à minima, monter les deux fois sur le podium, donc engranger au moins 32 points au lieu des 8 péniblement arrachés. Avec 24 points supplémentaires, je serais aujourd’hui à cinq longueurs de Valentin. Mais avec des si… ». On se souvient que dans les Gard, sur un problème mécanique, Kenny Foray avait dû abandonner à l’issue du tour de chauffe de la course 1 avant de partir en dernière ligne de la course 2 qu’il termina à la 8e place avoir dépassé dix-sept concurrents. « Ce sont des aléas de course. Qui peuvent arriver à tout le monde, poursuit le pilote. Il faut les accepter… »

« Personne n’est imbattable à la régulière » (Kenny Foray)

« Debise n’est pas imbattable à la régulière. A Pau, lors de la course 2, j’aurais aimé pouvoir me frotter directement à lui. Malheureusement, lors du deuxième départ (la course avait été interrompue sur drapeau rouge après un accident entre deux pilotes), j’ai été surpris par Alan Techer qui s’est glissé entre Debise et moi. Il m’a fallu trois tours pour le dépasser, suffisant pour que Debise creuse un petit écart impossible à refaire (Kenny a fini à 2’’422 du vainqueur). C’est dommage car j’avais un très bon rythme… » abonde Kenny Foray

Ce sera peut-être pour ce week-end à Magny-Cours qui est un peu le jardin de l’écurie berruyère. Kenny Foray, mais aussi Maxime Bonnot qui fera son grand retour à la compétition, y ont encore effectué des essais très récemment. Des essais compliqués en raison de conditions météos changeantes « mais qui ont permis de tester et valider pas mal de choses. Normalement, le beau temps devrait être au rendez-vous, ce qui devrait nous être favorable avec nos gommes Michelin » se réjouit Kenny qui avait remporté la course 2 l’année dernière. De quoi inciter à un certain optimisme, d’autant que le team d’Arnaud Sassone bénéficiera d’un important soutien. De nombreux partenaires seront présents ce week-end sur le circuit alors que les fans du team viendront en masse du Berry, du Loiret et bien sûr de la Nièvre, pour encourager Kenny, mais aussi Maxime Bonnot, tout à fait capable de s’approcher du Top 5 sur son terrain de jeu favori.

En European Bikes, Alexandre Leleu, au guidon de sa BMW S1000 RR, qui avait signé un très joli doublé à Pau Arnos, voudra confirmer sa bonne forme du moment… et s’installer à la première place au championnat où il est actuellement deuxième à… 0,5 point du leader Hauser. De son côté, Lucas Sassone visera à nouveau le Top 10. 

Situation au chammpionnat : 1. Debise 153 points ; 2. Gines 131 ; 3. Foray 124 ; 4. Techer 115 ; 5. Renaudin 102 ; 6. Maurin 94 ; etc…      

Texte : Christian Ragot
Photos : Stéphane Valembois

Christian ragot