Kenny Foray entre frustration et satisfaction

Malgré un  podium en course 1, une quatrième place en course 2, un meilleur tour en course et une troisième place au classement général du championnat de France de Superbike, la frustration l’emportait sur la satisfaction au sein de l’écurie berruyère à Nogaro. Explications.

 

« On n’est pas vraiment inquiets dans la mesure où on a été performants en course mais il devient urgent de conclure, de gagner enfin, si on ne veut pas laisser Grégory Leblanc s’échapper irrémédiablement ». Comme tous les membres de l’écurie berruyère, Romain La Monica, l’ingénieur Tecmas, avait du mal à cacher sa frustration. Car en réalisant, comme au Mans, un nouveau doublé en course, Grégory Leblanc  a déjà creusé un énorme écart au championnat que Foray, Checa et les autres auront bien du mal à combler.

Et pourtant, Kenny Foray n’était pas loin du compte sur le circuit gersois. « Le matin, en course 1, nous avons eu un petit problème de chattering (sur la fourche, Ndlr) entraînant une usure anormale du pneu, problème que nous avons corrigé pour la course 2 » explique Romain La Monica. Malgré cela, sur la piste, Kenny Foray fit le job pour monter sur la troisième marche du podium derrière Leblanc et Checa.

La frustration du Mans est effacée

Mais c’est surtout lors de la course 2 que l’ex-champion du monde d’endurance a raté le coche. Parti en 8e position sur la grille, il était déjà troisième bien avant la fin du premier tour lorsque le drapeau rouge était brandi par la direction de course « sans que l’on sache vraiment pourquoi ». Malheureusement, lors du deuxième départ, Foray calait sur la ligne. Le temps de mettre du gaz et il repartait tout en queue de peloton. Le pilote de la BMW n°78 régala alors le public gersois d’une folle remontée. Trouvant des angles incroyables, sans cesse à l’attaque en exploitant au maximum le potentiel de sa moto, maintenant un rythme très élevé et constant au prix de dépassements audacieux, Kenny signait le meilleur tour en course (rapportant un point supplémentaire au championnat) avant d’être stoppé dans son élan par la sortie du safety-car… A ce moment, il occupait la 12ème position. La course reprend son cours et Kenny se place 4ème dans la roue de David Checa. « Un authentique exploit ! Mais sur la fin, épuisé après son effort et en bagarre avec des pneus fatigués tant ils avaient été sollicités, Kenny lâcha prise, préférant assurer quelques gros points. Mais Kenny méritait mieux ; beaucoup mieux. Et c’est ça qui est frustrant » estimait-on chez Tecmas.

Podium aussi pour Amalric

Pour ce qui est des autres pilotes Tecmas engagés à Nogaro, en Superbike, Maxime Bonnot, qui poursuit son apprentissage, s’est classé 30e de la course 1 et a chuté à la course 2.

Enfin, en European Bike, Michel Amalric a lui aussi connu les douces joies du podium, en terminant 2e de la course 1 et 6e de la course 2. Au général, le pilote Tecmas pointe à la 3e place.

Classements

Superbike. Course 1. 1. Leblanc (Kawasaki), 2. Checa (Yamaha), 3. Foray (Tecmas-BMW), 4. Perret (Yamaha), 5. Guittet (Suzuki), 6. Lagrive (Kawasaki), etc…

Course 2. 1. Leblanc, 2. Checa, 3. Perret, 4. Foray, 5. Muscat (Ducati), 6. Guittet, etc…

Classement général provisoire du championnat. 1. Leblanc 103 points, 2. Checa 73 pts, 3. Foray et Lagrive 51 pts, etc…

Christian Ragot