Kenny Foray et Mathieu Gines font le job pour Tecmas

Kenny Foray (2e et 1er) et Mathieu Gines (3e et 3e) ont fait le job sur le circuit de Lédenon (Gard) où Axel Maurin s’est révélé être un adversaire très coriace pour l’écurie berruyère Tecmas-BMW-Michelin qui a consolidé ses positions au classement général.

La concurrence s’organise et progresse. C’est ce qu’on retenait après la course 1, dimanche, dans la fournaise de Lédenon. Le team Tecmas semble toujours posséder un avantage sur ses adversaires directs dans la course au titre, au point d’étonner les observateurs les plus avertis quand une BMW officielle ne gagne pas, mais Michel Augizeau n’est pas dupe. Il sait qu’il faudra être vigilant jusqu’au bout pour espérer décrocher le Graal.

L’écurie berruyère avait profité des trois séances d’essais libres et des qualifications, samedi, pour régler quelques petits problèmes d’électronique et exploiter au mieux les pneus Michelin. Mathieu Gines avait ainsi signé la pole-position en fin de séance devant Axel Maurin et Kenny Foray, pourtant gêné dans son tour rapide. De bon augure donc pour la course 1.

Le pari audacieux de Kenny Foray…

Là, Kenny Foray tenta un pari audacieux dans le choix des gommes, optant pour des Michelin « pas forcément adaptés à la température élevée de la piste de Lédenon » selon les techniciens du manufacturier clermontois. Un choix que l’on crut pourtant judicieux en voyant le champion de France 2017 prendre le commandement de la course avec aisance, signant au passage, le meilleur tour en course (et la pole pour la course 2). Toutefois, à partir de la mi-course, les pneumatiques commencèrent à se dégrader et Kenny dut revoir ses ambitions à la baisse. Auteur d’un bon départ dans le sillage de Kenny, Mathieu Gines semblait pouvoir aller chercher la victoire mais il était surpris par Axel Maurin, revenu du diable Vauvert à la vitesse grand V. Le pilote Senonnais, l’emportait avec une belle petite avance (plus de 4’’8) sur les deux BMW S1000 RR. Et ce, au terme d’une course mouvementée où deux des principaux candidats au titre, Ponsson et Bulle s’étaient auto-éliminés lors d’un accrochage dans le 2e tour. Des abandons qui influèrent indirectement sur la stratégie de course des pilotes Tecmas qui pouvaient alors se contenter d’assurer les gros points leur permettant de consolider  leurs positions au classement général.

Christian Ragot

Foray pour 72/1000e de seconde !

La course 2 n’a fait que confirmer le retour au premier plan d’Axel Maurin. Il a fallu un Kenny Foray au top de son pilotage et toujours aussi compétiteur pour offrir la victoire à Tecmas… Et à la petite Mia. Pour 72/1000e de seconde. Le pilote d’Olivet et Maurin se livrèrent ainsi un splendide mano à mano, occupant tour à tour le leadership juste devant un Mathieu Gines à l’affût ; le trio de tête se tenant en 3/10e de seconde. Même s’il est vrai que sur le tourmenté circuit gardois, les BMW, trop puissantes, sont difficiles à emmener, tout en étant parfaitement servies par des Michelin très performants, il a fallu que les protégés de Michel Augizeau se battent comme des lions pour finir par mater un Alex Maurin qui s’avère aujourd’hui être le danger n°1 dans la course au titre. La concurrence ? Elle est pour l’instant encore très loin puisque Ponsson, 4e a terminé à plus de 20 secondes du vainqueur. Un gouffre à ce niveau.

Deux podiums aussi pour Bonnot

De son côté, Maxime Bonnot a dû se contenter de la troisième place des Challengers de la course 1, « mais il a fait une course exemplaire. Un capteur de vitesse s’est mis en défaut et Maxime a dû rouler sans électronique. Il a su réagir et s’adapter pour limiter la casse ; c’est très fort » soulignait Romain La Monica, l’ingénieur Tecmas.  En revanche, en ratant son départ lors de la course 2, le pilote nivernais s’est mis en difficulté tout seul. Dans ces conditions, son deuxième podium de la journée (3e) est plutôt un bon résultat puisqu’il lui permet de conserver sa place de leader chez les Challengers.

Course 1. 1. Maurin (Yamaha), 2. Foray (Tecmas BMW) à 4’’80 , 3. Gines (Tecmas BMW) à 5’’30, 4. Muscat (Ducati) à 35’’27, 5. J.Nigon (Suzuki) à 35’’38 (1er des Challengers),… 11. Bonnot (Tecmas BMW, 2e des challengers), etc…

Course 2. 1. Kenny Foray (Tecmas BMW), 2. Maurin à 0’’072, 3. Gines à 0’’362, 4. Ponsson (Yamaha) à 20’’505, 5. Clère (Yamaha) à 21’’162, … 15. Bonnot (3e Challenger)

Classement général Superbike.1. Gines 129 points, 2. Maurin 98 pts, 3. Ponsson 92 pts, 4. Foray 87 (sans avoir disputé les deux courses de Nogaro), 5. Bulle 63 pts, etc…

Challengers : 1. Bonnot 118 pts, 2. Stoll (Suzuki) et Nigon (Suzuki) 114 points, etc…

Les Classements