Tecmas en appel a Nogaro

SVA_FSBK21_20210327_120157-2_2048px.jpg
SVA_FSBK21_20210328_171242_2048px.jpg
SVA_FSBK21_20210327_113747_2048px.jpg

« L’écart est déjà conséquent avec les premiers. Si on veut atteindre nos objectifs, récupérer le titre conquis en 2017 puis en 2019, il ne va pas falloir se louper à Nogaro ». Michel Augizeau tire déjà la sonnette d’alarme avant même le deuxième des sept meetings inscrits au calendrier du championnat de France de Superbike. « Le week-end d’ouverture au Mans ne nous a pas permis de montrer tout notre potentiel » abonde le patron de l’écurie berruyère Tecmas-BMW. « Avec pas mal de mises au point sur la nouvelle M1000 RR, Kenny Foray a vécu un week-end presque blanc. Alan Techer aurait pu terminer à deux reprises sur le podium mais en course 1, il réalise une petite erreur sur un rétrogradage ce qui l’a obligé à lâcher le frein et à tirer tout droit. Et quand on perd une vingtaine de secondes dans une course aussi courte, il est impossible de revenir (8e). En course 2, en portant son attaque plus tôt sur Maurin, il aurait peut-être pu ensuite aller chercher Mathieu (Gines) pour la deuxième place. Mais bon, ce premier podium (3e) est tout de même encourageant, d’autant qu’au guidon de la S1000 RR qu’il maîtrise maintenant très bien, Alan a signé le deuxième meilleur chrono en course. Nogaro est toutefois un circuit qui devrait l’inspirer puisqu’Alan s’y est imposé en 2020 lors de la dernière course de la saison… » espère Michel Augizeau. 

Kenny Foray a multiplié les séances d’essais

Si, depuis Le Mans, Alan Techer n’a pas vraiment roulé, l’équipe n’en a pas moins beaucoup travaillé sur la moto n°5, apportant quelques petites modifications qui devraient permettre de gagner quelques centièmes de seconde au tour. En revanche, accompagné de son ingénieur Romain La Monica, Kenny Foray a bénéficié de deux séances d’essais privés sur le circuit du Bourbonnais puis sur celui de Carole en début de semaine ; l’objectif étant bien sûr de finir les mises au point sur la M 1000 RR n°78, mais pas que, également de peaufiner les réglages. « Je crois n’avoir jamais vécu, de toute ma carrière, un week-end aussi frustrant qu’au Mans » confesse le pilote olivétain qui aurait aimé, et son équipe avec lui, avoir plus de temps, donc de roulage, pour apprendre à mieux connaître et à apprivoiser cette nouvelle moto. « Lors de ces essais, on n’a pas cherché la performance. On a surtout cherché à se rassurer avant Nogaro ; à gommer toutes les petites incertitudes nées après nos déboires dans la Sarthe en vérifiant tout, encore et encore. Chaque détail est important. J’ai été très marqué par notre contre-performance au Mans. Je pensais qu’on serait tout de suite très performant ; ça n’a pas été le cas alors que le potentiel de la moto est énorme. Depuis, j’ai évolué dans mon raisonnement. Maintenant, je vais prendre les courses les unes après les autres, en visant à chaque fois la victoire. Et on verra. Pour Nogaro, je suis confiant mais il y a aussi les aléas de course qu’on ne maîtrise pas forcément…» poursuit le pilote BMW. Si la fiabilité est enfin au rendez-vous, Kenny Foray devrait alors être en mesure de faire de très bons résultats  « Et si la météo voulait bien se montrer un peu capricieuse, cela pourrait aussi être un avantage pour nous » avance de son côté Michel Augizeau qui sait que les Michelin sont toujours très efficaces sur la pluie. N’est-ce pas d’ailleurs sous la pluie que Techer s’était imposé dans la Gers la saison dernière, à la régulière ?

Troisième pilote Tecmas en lice à Nogaro, Maxime Bonnot visera pour sa part un nouveau le top 10, confirmant ainsi sa montée en puissance après une année 2020 complètement blanche. 

En European Bike enfin, Alexandre Leleu, double vainqueur au Mans, mettra tout en œuvre pour consolider son fauteuil de leader. Sur un circuit qu’il affectionne, pourquoi ne pas espérer un deuxième doublé ?  

Christian ragot

Infos plus

 

LES HORAIRES DU SUPERBIKE. Vendredi : essais libres de 11 h 25 à 11 h 55 puis de 17 h 05 à 17 h 45. Samedi : essais libres de 11 h 20 à 12 h ; essais chronos (grille de départ) de 15 h 40 à 16 h 05. Dimanche : warm up de 8h15 à 8h25 ; course 1 à 11h45 ; course 2 à 18 heures.

 

LE POINT AU CHAMPIONNAT. 1. Debise 52 points, 2. Gines 40, 3. Maurin 27, 4. Techer 24, 5. Berchet 22, 6. Renaudin 18, 7. Muscat 17, 8. Tourne 14, 9. Leblanc 13, 10. Lussiana 10,… 13 Bonnot 7,… 15. Foray 5 points, etc… 

Christian ragot