Mathieu Gines fait cavalier seul

C’était l’effervescence dans les ateliers de Tecmas, avenue de Saint Amand à Bourges. La deuxième manche du championnat du monde d’endurance, en Malaisie, ne se déroulera que le 14 décembre mais les conteneurs contenant motos et matériels ont été fermés jeudi matin, direction Le Havre, avant d’être acheminés, par transport maritime, à Kuala Lumpur via Singapour.

Huitième du Bol d’Or, première manche du championnat, mais sixième au championnat FIM EWC grâce aux points supplémentaires engrangés lors des classements intermédiaires, le team Tecmas-BMW-GMC entend bien consolider cette position sur le circuit de Sepang.

La dernière incertitude concernant la composition du trio de pilotes vient d’être. « Alexis Masbou avait une opportunité d’intégrer une écurie officielle mais ça ne s’est pas fait. Il reste donc avec nous et c’est très bien comme ça » se réjouit Michel Augizeau, le patron de l’écurie berruyère. Comme sur le circuit Paul-Ricard au Castellet, la BMW n°9 sera donc à nouveau confiée à Camille Hédelin, David Perret et Alexis Masbou. Dans des conditions dantesques, sur le plateau varois, les trois pilotes avaient été crédités d’un sans-faute. Ils forment un équipage cohérent et complémentaire. Le très régulier Camille Hédelin est un homme de base de Tecmas en endurance. Alexis Masbou a, pour sa part, l’avantage d’avoir déjà roulé sur le circuit de Sepang en Grand Prix. David Perret enfin, très performant au Castellet, a su se fondre dans le collectif avec efficacité ce qui, en endurance, est un gage d’équilibre.

Christian Ragot