TECMAS – MICHELIN, partenariat officialisé !

Michelin sera le manufacturier de l’écurie berruyère Tecmas dans le championnat de France 2019 de Superbike. L’information sera officialisée vendredi, lors d’une conférence de presse à Bourges, par Michel Augizeau, le patron du team berruyer, en présence des responsables de Michelin et de BMW et des trois pilotes, Mathieu Gines, Kenny Foray et Maxime Bonnot, engagés en Superbike.

La première collaboration officielle entre Tecmas et Michelin remonte à 1998. Sébastien Gimbert pilotait alors pour l’écurie berruyère. Et si Tecmas et Michelin n’ont plus été officiellement partenaires, au plan sportif, depuis le championnat de France de Superbike 2012, avec Mathieu Gines, les deux entités n’en ont pas moins toujours gardé d’étroits contacts, continuant à œuvrer ensemble sur des programmes de développement, comme celui du  proto Tecmas élaboré avec le « sorcier » Eric Offenstadt.

Tecmas et Michelin, c’est en quelque sorte un mariage de raison, qui n’est pas pour déplaire à Mathieu Gines et Kenny Foray qui s’étaient emparés du titre mondial en endurance en 2014 sur une moto japonaise chaussée par « Bidendum ». Même si leurs chemins ont parfois divergé en raison des intérêts et des engagements sportifs de chacun, le lien n’a jamais été vraiment rompu entre le team de Bourges et le manufacturier clermontois.

Bourges, Tecmas, Michelin, la moto, c’est une belle et grande histoire commune. Déjà parce que Michelin, en implantant une de ses usines à Saint-Doulchard, est un grand pourvoyeur d’emploi et un acteur économique important pour le Berry. L’histoire commune avec la moto ? C’est dans cette même usine de Saint-Doulchard, qui  se consacre aujourd’hui presqu’exclusivement à la fabrication de pneus avion, qu’a été fabriqué puis commercialisé à grande échelle, en 1987, le premier pneu Radial moto ; une première mondiale et une véritable révolution dans le monde de la moto. Et ce, quatre ans seulement après que l’Américain Freddie Spencer eut signé la première victoire du pneu Radial (pneu arrière uniquement) en course, avant de devenir, en 1985, le premier pilote double champion du monde, 250 cc et 500 cc avec une Honda chaussée par Michelin.

Christian Ragot