Debise en gagne une à Albi !

Une pole position, une victoire mais aussi un abandon en course 2 sur problème mécanique, l’écurie berruyère Tecmas-Honda et Valentin Debise ont bouclé le championnat de France 600 Supersport sur une bonne note. Et des regrets !

 

Valentin Debise était chez lui à Albi pour le dernier meeting de la saison en championnat de France 600 Supersport.  Après un retour à la compétition réussi trois semaines plus tôt à Carole (deux podiums !), le pilote Honda ne visait rien d’autre que la gagne sur le circuit du Séquestre qu’il connaît par cœur.

 

Dès les essais chronos, le protégé de Michel Augizeau annonçait la couleur : meilleur temps de la première séance et deuxième de la seconde sans utiliser de pneus qualif ! 
                En course 1, le dimanche matin, bénéficiant d’une CBR 600 Honda RR réglée au petit poil, il contrôlait aisément ses principaux rivaux, Camus, Tangre et Perret pour renouer enfin avec la victoire. C’était bien parti pour le doublé tant sa supériorité était manifeste. Du moins le pensait-on dans le stand Tecmas. Mais en en course 2, hier après-midi, alors qu’il occupait la deuxième place dans la roue de la Yamaha de Perret, Valentin était stoppé dans son élan (5e tour) par un problème de chaîne. « Un problème incompréhensible, analyse l’ingénieur Tecmas, Romain La Monica. La tension de chaine était bonne, Clément Ailloud a vérifié les acquisitions de données et rien ne peut expliquer cet accident mécanique. C’est vraiment frustrant car tous les voyants étaient au vert… ». C’est rien de dire que Valentin Debise était déçu. « Mais c’est la course ! Dommage car le doublé ici était possible… ». 

 

Michel Augizeau préférait cacher sa frustration pour mieux « positiver » : « Valentin a piloté à son meilleur niveau, la moto marchait bien et l’équipe a prouvé à Albi que sans cet accident en essais privés au Vigeant, en mai dernier, le titre était à portée de bras. C’est ce que je préfère retenir dans l’immédiat… ». De quoi cependant nourrir bien des regrets… 

 

Au classement général final, Debise termine à la 6e place avec 135 pts, tout en ayant fait l’impasse sur trois (Le Vigeant, Magny-Cours et Lédenon) des sept meetings de la saison ; le titre revenant à Cédric Tangre (Suzuki) avec 222 points devant Camus (Suzuki, 218 pts) et Perret (Yamaha, 178 pts).

 

 

Maxime Bonnot chute à 170 km/h…

Le deuxième pilote Tecmas, Maxime Bonnot, a, de son côté, soufflé le chaud et le froid à Albi. « Maxime n’a pas marqué de point mais paradoxalement, il a peut-être réalisé sa meilleure prestation de la saison » selon Romain La Monica.  Respectivement 10e et 8e des deux séances d’essais de qualification, le jeune Neversois n’a pas eu la même réussite en course. « En essais, Maxime a lourdement chuté. Une énorme cabriole à 170 km/h. La moto est partie en lessiveuse  (sic) et a méchamment morflé,  notamment au niveau du moteur qui cachait quelques pannes un brin vicieuses. Heureusement, Maxime n’a pas été blessé. C’est le plus important… » souffle Michel Augizeau.

 

Bonnot put néanmoins prendre le départ de la couse 1… Mais pas pour longtemps : « Dès le premier tour, la moto s’est mise à perdre de l’huile. Une fuite au carter d’embrayage, invisible dans le box. S’il y avait eu un warm up comme en Grand Prix, on aurait pu s’en apercevoir et y remédier mais là, impossible… ». Maxime Bonnot boucla trois tours en fin de course pour valider la moto pour la course de l'après midi. En course 2, après un très bon départ, le pilote Tecmas maintenait un rythme très  élevé. En bagarre pour la 6e place, dans le 6e tour, il se montra cependant un peu trop optimiste sur un freinage : « La moto est partie de l’avant et je n’ai pu éviter la chute… ». Preuve que l’apprentissage n’est pas complètement terminé. Néanmoins, lors de ce dernier meeting de la saison, il a montré l’étendue de ses progrès. « En début de saison, il se bagarrait pour une place dans le top 20. Là, il était à la lutte avec les meilleurs. C’est ce qu’il faut retenir » concluait Romain La Monica.

 

En CBR500Cup, Alexandre Leleu trouve un bon rythme sur le sec et termine ses deux courses respectivement en 7ème et 6ème position avec de bonnes bagarres lors des deux courses ! Alex était très satisfait des sensations qu'il a eu ce weekend et est heureux de cette saison 2015 qui faisait officie de reprise de la moto, après plus de 10 ans sans tourner la poignée de gazs !
                Au général, il termine 6ème au général et compte bien jouer la gagne la saison prochaine, dans cette même catégorie !

Christian Ragot