Tecmas pour la gagne avec Lagut

L’écurie Tecmas est fidèle au Moto-Tour où elle est souvent montée sur le podium (Mathieu Gines, Jehan d’Orgeix, Frédéric Moreira…) sans cependant jamais décrocher le gros lot. Aussi, c’est avec un plaisir non dissimulé et l’objectif avoué de monter enfin sur la plus haute marche, que Michel Augizeau renouera, du 1er au 9 octobre avec cette compétition créée par l’ancien pilote d’endurance Marc Fontan et qui a une place bien à part dans le calendrier de la moto en France. L’épreuve n’avait pu être organisée en 2015 mais Options Sports Evènements a repris le flambeau cette année avec succès puisque plus de 110 pilotes seront au départ de Toulon. Dont certains venus de Belgique, du Luxembourg, de Suisse, d’Espagne, des Etats-Unis et même du Gabon. Alors que neuf constructeurs seront officiellement représentés.

Qu’est-ce que le Moto Tour ? Quatre villes étapes (Toulon, Boulazac, le Puy-en-Velay et Nice), un marathon de 3.300 km, des épreuves de vitesse sur route avec des spéciales célèbres empruntées aux rallyes automobiles comme celle du Turini, de Valberg ou du Mont Faron, de la navigation, de la régularité, de l’endurance et encore de la vitesse sur circuit (à Issoire). Le Moto Tour a ceci de particulier qu’il est ouvert à tous, pilotes professionnels et amateurs, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes (elles sont dix au départ) répartis en cinq catégories : 125 cc, 126 à 599 cc, 600 cc et plus, motos anciennes immatriculées avant le 31  décembre 1990 et motos à trois ou quatre roues (scooters, quads, etc…).

Lagut pour remplacer Gines

Initialement, Mathieu Gines, 2e du Moto Tour 2012, devait piloter la BMW aux couleurs de Tecmas mais l’ex-champion du monde d’endurance en 2014 a dû déclarer forfait (fracture du poignet). Pour le remplacer au guidon de la BMW S1000 R n°3, Michel Augizeau a fait appel à Sébastien Lagut, un habitué du Moto Tour qu’il a terminé à la 3e place en  2013 et en 2014 et des rallyes (vainqueur du Rallye de Tunisie en 2014). Avec le soutien technique de Tecmas, il visera tout simplement la victoire. Pierre Lemos, Lionel Richier, Franck Coudert seront néanmoins de coriaces adversaires tout comme Barbara Collet qui peut amener sa Yamaha dans le Top 5. On suivra également de près Camille Hédelin, pilote essayeur chez BMW et pilote Tecmas en Mondial d’endurance, engagé au guidon de son scooter BMW C650 (n°117), favori dans sa catégorie.

Texte Christian Ragot