Matthieu Lussiana en renfort chez Tecmas-BMW

Afin de mettre tous les atouts de son côté, Michel Augizeau, le patron de l’écurie berruyère Tecmas-BMW, a signé ce mercredi un quatrième pilote, le Creusois Matthieu Lussiana, pour les 24 Heures du Mans, les 15 et 16 avril.

Pas question de ne pas être à la hauteur de l’événement quand on est Officiel BMW.  « On ne sait jamais ce qui peut arriver…  Un  pilote peut chuter lors des essais, un autre peut être malade… Et quand on représente officiellement un grand constructeur (BMW) et un manufacturier (Pirelli) dans une course aussi médiatisée et importante que les 24 Heures du Mans, on se doit d’avoir un remplaçant au niveau des autres pilotes. D’où le contrat signé avec Matthieu Lussiana.  Pour l’instant, il est le numéro quatre. Mais jusqu’au warm-up, ça peut changer… » avertit le boss, Michel Augizeau, qui restera seul maître du choix.

Pour l’instant, Kenny Foray, Lukas Trautmann et Camille Hedelin qui ont participé aux Pré-tests des 24 Heures, sont donc les trois pilotes titulaires mais ils savent que Matthieu Camille Lussiana va tout mettre en œuvre pour bousculer la hiérarchie. Comme il l’a fait en ouverture du championnat de France Superbike, déjà au Mans, où il avait bénéficié d’une wild-card. Troisième des qualifs, cinquième de la course remportée par Guarnoni devant Kenny Foray, le Creusois de 28 ans, habituel pilote en Mondial Superbike avec une BMW du Team Aspi, avait fini par lâcher prise, après une magnifique passe d’armes avec Kenny Foray, en raison d’un  pneu arrière complètement dégradé « Mais je me suis régalé…. Je reviendrai sans doute en FSBK à Nogaro et à Magny-Cours… ».

« Faire Le Mans avec Tecmas et BMW, c’est le top ! »

Une très belle course où Matthieu montra un joli tempérament et une belle pointe de vitesse. Ce qui n’échappa pas au patron de Tecmas. « Mathieu m’avait contacté en début d’année mais l’équipe était au complet. Là, quand il a été décidé de prendre un quatrième pilote, je l’ai sollicité, et voilà ! » explique Michel Augizeau. « J’étais libre et je n’ai pas hésité » poursuit le pilote Creusois. « J’avais eu des contacts avec d’autres teams pour Le Mans mais je n’avais pas donné suite. Je voulais une équipe officielle ou rien. Là, avec Tecmas et BMW, c’est le top. Je connais Michel (Augizeau) depuis longtemps ; je connais aussi très bien Kenny Foray puisqu’on faisait équipe en 2016 au Mans au guidon de la BMW du Penz13. J’apprécie aussi énormément la BMW. Cela fait des années que j’en pilote une et  je ne devrais pas être trop dépaysé…  Faire Le Mans dans ces conditions, c’est un réel bonheur. Je voulais intégrer une équipe capable de se battre pour le podium. Là, c’est le cas. Même si le niveau s’annonce très relevé… »

S’il est finalement désigné pour piloter, Mathieu disputera alors les 24 Heures du Mans pour la quatrième fois. « La première fois, c’était avec mon père André  et mon  frère, en 2011. Pour mon papa, c’était sa 19e participation… Une expérience formidable. La deuxième en 2013 avec Greg Black et Valentin Debise (deux anciens pilotes Tecmas, Ndlr) au guidon d’une Honda CBR 1000 RR ; on avait abandonné sur panne mécanique. Et enfin l’an dernier avec le Penz13-BMW avec Kenny Foray et Cudlin. On avait cassé  avant la troisième heure de course. Une énorme déception… »

 

Cette fois, il faudra aller au bout. Surtout, éviter la faute ; tempérer ses ardeurs. « Si on réussit à rallier l’arrivée sans embûche ni problème mécanique, on ne sera alors pas loin du podium » estime Matthieu Lussiana. « D’ici là, je vais me préparer comme si j’allais piloter... En espérant que Michel Augizeau me choisira. J’aime le circuit Bugatti. Je m’y sens à l’aise. J’espère même un peu de pluie, car comme pour Camille Hédélin, ce sont des conditions qui me plaisent. Surtout que Pirelli a un pneu « wet » très efficace…. ». Réponse dans quelques jours…

Texte Christian Ragot

Photo David Reygondeau