Mathieu Gines Champion de France 2019 !!

L’écurie berruyère Tecmas-BMW-Michelin ne pouvait rêver plus beau week-end en Ile-de-France. Mathieu Gines et Kenny Foray, intouchables, ont remporté les deux courses de Superbike. Et, pour faire bonne, Mathieu Gines a été sacré champion de France 2019 avant même les finales FSBK à Albi.

« Si on m’avait dit ça la semaine dernière, je ne vous aurais pas cru ! ». Mathieu Gines, sa petite Margo dans les bras n’en revenait pas. Son avance était pourtant confortable avant cette 6e manche du championnat de France de Superbike sur le circuit Carole (Seine-Saint-Denis) et on pouvait penser que le titre était à sa portée avant même de disputer les finales FSBK, mi-septembre, à Albi. Mais ce qu’on ne savait pas, c’est que Mathieu était sacrément diminué physiquement. « Il y a dix jours, il a fait une chute de… vélo alors que nous étions en vacances dans les Alpes » explique Guénola, son épouse. Bilan : vilaine fracture de la clavicule, une opération à Gap et dix-sept agrafes. Et, pour faire bonne mesure, une fracture du pouce gauche. Sacré pilote mais aussi un petit cachottier ce Mathieu Gines…

« Franchement, je n’en reviens pas » ajoute Mathieu tout en recevant les félicitations de son compère Kenny Foray, vainqueur de la course 2, et de tous les membres du team Tecmas-BMW-Michelin. « C’est mon troisième titre de champion de France avec Tecmas après celui acquis en 125 Open en 2005, celui de Supersport en 2009 et celui d’aujourd’hui, le plus beau, en Superbike 1000. C’est super. Pour moi mais aussi pour Michel (Augizeau) ». Une sacrée performance saluée comme il se doit par le boss, Michel Augizeau, hissé sur le podium par Kenny Foray et les mécanos. De quoi, pour Michel, d’oublier sa douleur… « Je me suis cassé la cheville la semaine dernière. Je suis plâtré depuis jeudi. Une c…  Il va pourtant falloir avancer car il y a Albi où, même si le titre est acquis, il faudra faire honneur à notre rang et bien terminer la saison pour nos partenaires et nos supporters. Puis le Bol d’Or où nous comptons bien figurer avec Camille Hedelin, Alexis Masbou et David Perret. Mais là, franchement, je ne pouvais rêver mieux… » sourit le patron.

« Je tiens à remercier toute l’équipe, Michel (Augizeau), Romain (La Monica) mon ingénieur, Antoine (Palisson) et Charles (Bouveret), mes mécanos, mes partenaires aussi, qui ont fait un boulot fantastique tout au long de la saison. Merci également à toute l'équipe Michelin, en particulier Sofyan (Malagouan) mon référent, qui m'a fourni les pneus adéquats dans toutes les conditions de piste. Et surtout, un grand merci à mon kiné, Mickaël Leveau, avec qui j’ai bossé toute la semaine. Sans lui, je n’aurais pas pu piloter. Mais j’ai serré les dents… » abonde le nouveau champion qui est de la race des irréductibles bretons….

Gines et Foray ont éteint la concurrence à Carole

Au-delà du titre de Mathieu Gines, le deuxième en Superbike pour Tecmas-BMW après celui conquis en 2017 par Kenny Foray, l’écurie berruyère a fait le show sur le circuit francilien. Les comptes sont faciles. Victoire quasi insolente de Gines en course 1 et meilleur tour en course pour Kenny Foray qui a réussi à conserver sa troisième place sur le podium malgré une pénalité de 10 secondes pour un franchissement « track limit ». Victoire de Kenny Foray, impérial, devant Mathieu Gines en course 2 et meilleur tour en course pour le nouveau champion… Que des miettes pour les autres, au point de voir Berchet lever les bras, comme s’il avait gagné, en montant sur la deuxième marche du podium de la course alors que Maurin, 3e de la course 2, ne pouvait qu’admettre la supériorité du team Tecmas ; les écarts à l’arrivée étant suffisamment parlants. Avec le soutien officiel de BMW Motorrad France et de Michelin, l’écurie berruyère a survolé la saison. 

Maxime Bonnot au diapason

Pour faire mesure, le troisième pilote Tecmas, Maxime Bonnot, s’est mis au diapason, consolidant sa position de leader au classement des Challengers. Pole position samedi, victoire en course 1 et deuxième place en 2… Le jeune Nivernais compte 48 points d’avance sur son dauphin, Stoll. Autant dire que le sacre lui est promis sur le circuit du Séquestre à Albi.

Christian Ragot

LES CLASSEMENTS

SUPERBIKE. Course 1.

1. Gines (Tecmas-BMW), 2. Berchet (Yamaha) à 6’’43, 3. Foray (Tecmas-BMW) à 14’’675 (dont 10’’ de pénalité), 4. Muscat (Ducati) à 16’’882, 5. Maurin (Yamaha) à 17’’069, 6. Lussiana (Yamaha) à 20’’877 (dont 10’’ de pénalité)… 8. Bonnot (Tecmas-BMW) 1er Challenger, etc…

Course 2.

1. Foray (Tecmas-BMW), 2. Gines à 2’’39, 3. Maurin à 14’’27, 4. Antiga (1er challenger), 5. Clère, 6. Bonnot (2e challenger)

Classement général (avant les finales FSBK à Albi les 14 et 15 septembre).

1. Mathieu Gines (Tecmas-BMW). 1. Mathieu Gines (Tecmas BMW), 252 (champion de France 2019), 2. Foray (Tecmas-BMW) et Axel Maurin (Yamaha) 184 pts, 4. Ponsson (Yamaha) 157 pts, 5. Berchet (Yamaha) 135 pts, etc… A noter que Kenny Foray ne sera pas présent à Albi pour défendre sa 2e place.

Classement Challengers.

1. Maxime Bonnot (Tecmas BMW), 229 pts, 2. Stoll (Suzuki) 181 pts, 3. Boulom (Yamaha) 167 pts, 4. Nigon (Suzuki) 145 pts, etc…