La course poursuite de Kenny Foray ...

En faisant carton plein à Magny-Cours le 1er juillet (deux pole-positions, deux victoires et deux meilleurs tours en course), Kenny Foray et l’écurie berruyère Tecmas-BMW se sont complètement relancés en championnat de France Superbike.

« Nous avons repris 14 points à Jérémy Guarnoni en un seul meeting. Notre retard au championnat n’est plus que de 17 points, ce qui n’a rien d’insurmontable puisqu’il reste encore six courses à disputer. Si Guarnoni a été dominateur en début de saison, nous avons réussi à inverser la tendance depuis Lédenon. Il faut continuer sur ce même rythme » martèle Michel Augizeau, moral au beau fixe après le fantastique week-end de Magny-Cours et le podium glané aux 24 Heures de Barcelone.

17 points à remonter

Dès ce week-end à Pau Arnos, il va être important de réduire encore un peu plus l’écart. « Performer aux essais et viser la victoire en Béarn, c’est la condition sine qua non pour espérer conserver notre titre mais ça ne va pas être simple car Jérémy (Guarnoni) est un super-pilote qui ne va pas se contenter d’assurer la deuxième place, ni de  capitaliser sur son avance au championnat » estimait d’ailleurs Kenny Foray en descendant du podium à Magny-Cours. Dans la Nièvre, le binôme Foray-BMW était intouchable. À Pau, ce sera un autre jour et d’autres courses.
L’année dernière, Kenny Foray avait remporté les deux courses à Pau Arnos. Mais Guarnoni n’était pas là. Et Pau, c’est chez lui. Il va être particulièrement motivé sur un circuit qu’il affectionne. « Kenny aussi est très à l’aise à Pau comme il le sera à Carole et à Albi, pour les deux derniers meetings FSBK. C’est sûr que ça va être chaud jusqu’au bout. C’est pourquoi chaque point pris, celui d’une pole ou d’un meilleur tour en course est très important » estime de son côté Michel Augizeau.

« Ce rendez-vous de Pau Arnos, c’est le moment clé de la saison. Si on ne refait pas un peu de notre retard, il sera difficile ensuite de revenir sur Guarnoni, à moins d’un incident de course, ce qui n’est jamais souhaitable. On peut, on  doit y parvenir à la régulière » juge Romain La Monica, l’ingénieur Tecmas qui a bichonné la BMW S1000 RR n°1 comme jamais. En clair, c’est mission difficile mais pas impossible. Tout comme pour Maxime Bonnot au classement des Challengers. Double vainqueur lui aussi à Magny-Cours, gonflé à bloc après son podium aux 24 Heures de Barcelone, le jeune Neversois, qui espère toujours récupérer les 25 points qui lui ont été retirés sur décisions des commissaires à Lédenon, visera à niveau la victoire, ce qui le remettrait vraiment en selle pour la conquête du titre. Sacré… challenge(r) ! 

Le point au championnat FSBK :

1. Guarnoni (Kawasaki) 196 pts,
2. Foray (Tecmas-BMW) 179 pts,
3. Suchet (Kawasaki) 89 pts.
4. Berchet (Yamaha)  85 pts.
5. Maurin (Yamaha) 65 pts.
 …
15. Bonnot (Tecmas) 23 pts

Christian Ragot - Correspondance spéciale

Stéphane Valembois - Photos