Kenny abonne au 2

'

SVA_FSBK22_20220703_123237_2048px.jpg
SVA_FSBK22_20220703_125305_2048px.jpg
SVA_FSBK22_20220702_154643-4_2048px.jpg

Avec deux nouveaux podiums (deux fois deuxième) ce week-end à Magny-Cours, synonymes de deuxième place au championnat, Kenny Foray et les membres de l’écurie berruyère Tecmas-BMW d’Arnaud Sassone avaient bien des raisons d’avoir le sourire.

Debise, Foray, Techer ! Loin devant tous les autres. Ces trois-là qui ont terminé dans cet ordre les deux courses du championnat de France de Superbike, offrant un sacré spectacle. Digne d’un Grand Prix. Avec, à chaque course, des changements de leaders et quelques « mano-a-mano » où les pilotes frisèrent parfois la correctionnelle, se tenant très longtemps dans la demi-seconde. Et si Valentin Debise, a finalement remporté les deux courses,  l’écart n’est plus aussi grand qu’en début de saison avec ses adversaires directs. « A la régulière, et même si c’est un super-pilote, Valentin Debise n’est pas imbattable » avait prédit Kenny Foray. Le coup est passé près… A une petite erreur près « C’est la première fois ce week-end que j’ai vraiment senti que l’on était en mesure de gagner. Mais pour cela, face à un pilote aussi rapide et audacieux que Valentin (Debise), il ne faut pas commettre la moindre erreur… »

Dimanche matin, en C1, alors que Techer, toujours aussi fougueux, et Debise, toujours aussi implacable, s’étaient écharpés en tête de la course, Kenny Foray attendit patiemment son heure pour porter son attaque. « Mais il m’a fallu trois tours pour dépasser Alan, avec des freinages limites… ». Quand il réussit enfin à passer son ex-équipier pour la deuxième place, dans l’avant-dernier tour, Valentin Debise, avait creusé un petit écart de 8/10e de seconde, suffisant pour l’emporter.  Le pilote BMW avait toutefois de quoi se consoler avec le meilleur tour en course alors que le champion de France en titre, Mathieu Gines, avec des Pirelli moins performants que les Michelin par forte chaleur, terminait 4e à près de 10 secondes du trio de tête.

« La victoire était à portée… »

La C2 de l’après-midi fut tout aussi spectaculaire avec plusieurs changements de leader : Techer, Debise et enfin Kenny Foray à cinq tours de l’arrivée. A cet instant, les trois pilotes se tenaient en 6/10e de seconde…  Mais dans le tour suivant, Debise avait repris le commandement… « J’ai fait deux petites erreurs, la première dans le 180° et l’autre au freinage à Adélaïde, reconnaissait sportivement Kenny. C’est frustrant car la victoire était à portée. Et pourtant, je repars de Magny-Cours avec la sourire. Et beaucoup d’optimisme avec la deuxième place au championnat. Terminer dans la même seconde en ayant commis deux erreurs, c’est quand même positif. On progresse à chaque sortie et on va y arriver (à gagner à la régulière). Il reste quatre courses et tout est encore possible pour la conquête du titre… »  De son côté, Romain La Monica, l’ingénieur Tecmas, se réjouissait d’avoir « trouvé des solutions aux problèmes qui nous affectaient jusqu’ici, notamment dans la façon d’utiliser le pneu arrière. Et ça, c’est vraiment encourageant. Pour nous et pour Michelin qui quitte Magny-Cours avec deux triplés ».  

 Deux Top 10 pour Bonnot

Le deuxième pilote Tecmas, Maxime Bonnot, faisait aussi son grand retour à la compétition à Magny-Cours. Sur « son » circuit, le Nivernais, en grande forme physiquement (c’était sa première course en FSBK cette année), a largement atteint son objectif avec deux Top 10 (10e et 7e). En course 1, « un petit blocage au freinage à l’épingle d’Adélaïde dans l’avant-dernier tour m’a malheureusement fait perdre deux places... » reconnaissait-il. Mais en course 2, Maxime a fait le job, sur un rythme soutenu et régulier, remontant « à la poignée », de la 11e à la 7e place, se payant le luxe de passer successivement des clients aussi coriaces que Suchet, Leblanc et Muscat. Prometteur pour les deux derniers rendez-vous de la saison, à Carole fin août puis au Paul-Ricard en septembre, même si sa participation est loin d’être assurée. De quoi aussi nourrir des regrets car sur une saison complète, Maxime aurait vraisemblablement pu titiller le Top 5.

Classement général au championnat : 1. Debise 204 points, 2. Foray 175, 3. Gines 163, 4. Techer 147, 5. Rebaudin 122, 6. Maurin 116, etc…

Christian ragot

Texte : Christian Ragot
Photos : Stéphane Valembois