Deux podiums pour Foray (Tecmas-BMW)

La victoire n’a pas voulu sourire à Kenny Foray à Magny-Cours. Néanmoins, avec la pole-position de la course 1, le meilleur tour en course en course 2 et deux places sur le podium (2e et 3e), le pilote Tecmas-BMW a consolidé sa 3e place au classement général du championnat de France.

C’était l’effervescence ce week-end à Magny-Cours au sein de l’écurie Tecmas-BMW. Non seulement, l’écurie berruyère courait (presque) à domicile dans la Nièvre mais ce meeting de la mi-saison du championnat de France de Superbike devait aussi permettre à Kenny Foray (2e et 1e  à Lédenon) de se relancer totalement dans la course au titre et ce, devant le boss, Michel Augizeau, enfin de retour sur les circuits après une longue et pénible période de convalescence. L’objectif ? Engranger un maximum de points.

Ce qui fut fait dès les qualifications puisque samedi, Kenny signait la pole de la course 1 (3e temps lors de la deuxième séance). Le moral était donc au beau fixe dimanche matin pour la course 1. D’autant plus que le leader du championnat et tenant du titre, Grégory Lablanc, se débattait avec de gros problèmes de réglages sur sa nouvelle « Kawa ». Le début de course se résuma bien vite à un mano a mano Foray-Checa qui semblait devoir tourner à l’avantage du pilote BMW. Mais à quatre tours de la fin, son avance de 1’’7 se mit à fondre comme neige au soleil. Checa, au guidon de sa Yamaha chaussée en Dunlop, signa alors le meilleur tour en course avant de s’emparer du leadership et conserver 170/1000e de seconde d’avance sur la ligne. « Un problème de pneus ; on  n’a peut-être pas fait le bon choix » résuma, un rien dépité, un Kenny Foray frustré d’avoir laissé échapper une victoire qui lui tendait les bras et ce, sans avoir commis la moindre faute. « On a été piégés par les changements de température sur la piste. Dès que le soleil était masqué, la piste refroidissait et les Pirelli perdaient de leur efficacité  » analysait le staff Tecmas bien décidé à rectifier le tir pour la course 2.

En tête à l’attaque du dernier tour…

Sauf que dans le dernier tour de cette course 2, alors qu’il avait pris l’avantage sur Checa dans le premier gauche préparant la grande courbe d’Estoril, Kenny Foray se loupait un peu au freinage de l’épingle d’Adélaïde…. « J’ai freiné très fort mais j’ai été obligé d’écarter ma trajectoire car David (Checa) était très pressant» expliqua Kenny, frustré. Ce que confirma David Checa. « J’ai fait valoir mon talent de freineur tardif… S’il ne s’écarte pas, on peut chuter tous les deux. Mais la gagne était à ce prix. Sinon, ce fut une jolie baston » confirma le malin double vainqueur du week-end et nouveau leader du championnat de France. Il est vrai qu’auparavant, la bagarre avait été intense. D’abord une lutte à cinq (Kenny Foray était 5e au deuxième tour) puis à trois quand Perret et Leblanc décrochèrent. Avec des pneus performants jusqu’au bout, Foray dépassa d’abord Guarnoni (Kawa), venu préparer la manche française du championnat du monde de Superbike (categorie Stock) les 1er et 2 octobre à Magny-Cours, puis Checa, et semblait en mesure de l’emporter…  Jusqu’à cette petite erreur à Adélaïde qui fit aussi le bonheur de Guarnoni à l’affût ; les trois pilotes se tenant en 8/10e de seconde sous le drapeau à damier. Au championnat, Kenny Foray, auteur du meilleur tour en course, n’en réalise pas moins une bonne opération en marquant 38 points (51 pour Checa ! ) contre 17 seulement à Leblanc.

Dans le sillage de son leader, Kenny Foray, le jeune nivernais Maxime Bonnot a été fortement complimenté par Michel Augizeau et son équipe pour son premier Top 20 de la saison lors de la course 1 (18e  alors qu’il s’était élancé de la 27e place sur la grille). « Maxime a fait une excellente course. Il a franchi un palier avec des chronos réguliers et intéressants. Pour la première fois, il a tourné en moins de 1’43’’ à Magny-Cours » relevait-on chez Tecmas. Surtout, Maxime avouait avoir pris beaucoup de plaisir en adoptant ses propres réglages (jusqu’ici, sa BMW avait les mêmes réglages de base que ceux de Kenny Foray, Ndlr). En course 2, le Nivernais confirmait brillamment en se classant à nouveau 18e (sur 41 concurrents) avec un meilleur tour en course en 1’42’’725, soit à moins de 2’’ du meilleur tour en course réalisé par Kenny Foray. Encourageant, vraiment ! Maintenant, le plus difficile commence pour Maxime : confirmer pour continuer à camper dans le Top 20 ! Car chez Tecmas, on va forcément être de plus en plus exigeant avec lui.

En Européan Bike, Michel Amalric, seulement 11e puis 10e ce week-end dans la Nièvre est descendu du podium du classement général pour deux petits points. De son côté, pour sa première sortie de l’année en Européen Bike, le pilote Mécasport Denis Paviot (BMW S 1000 RR) a pu se faire plaisir en terminant les deux courses à la 8e place. Pas mal pour un pilote qui ne roule pas beaucoup. Il marque ainsi ses premiers points au championnat où il occupe la 19e place.  

 

INFO PLUS. Classement du championnat de France après Magny-Cours : 1. Checa 169 points, 2. Leblanc 153 pts, 3. Foray  137 pts, 4. Lagrive 88 pts, 5. Perret 82 pts, 6. Guittet 52 pts, etc…

Il reste six courses à disputer à Pau-Arnos (14 août), Carole (4 septembre) et Albi (23 Septembre).

Maxime Bonnot dans le Top 20

Texte Christian Ragot - Photos Stephane Valembois