Derniere ligne droite pour Tecmas et Foray

SVA_FSBK22_20220821_121124-2_2048px.JPEG
SVA_FSBK22_20220821_120117_2048px.jpg
SVA_FSBK22_20220819_115124-14_2048px.JPEG

Sur le circuit pour l’un, confortablement installé dans son canapé pour l’autre, Arnaud Sassone et Michel Augizeau ont assisté, le week-end dernier, lors du Bol d’Or, à la victoire du team privé, Viltaïs, qui a opportunément profité de l’hécatombe ayant frappé les écuries officielles (BMW, Yamaha Yart, Suzuki SERT et encore Ducati). De quoi donner des regrets au boss de Tecmas et à son team manager, eux qui avaient renoncé à participer à l’édition du centenaire, essentiellement pour raisons financières ? « Pas vraiment. Mais c’est la preuve aussi que les teams privés bien organisés sont tout près des motos d’usine. Mais comme nous l’avons déjà expliqué (voir Berry républicain du 13 septembre, Ndlr), c’était un choix mûrement réfléchi pour mieux nous concentrer sur 2023 avec un engagement en Coupe du Monde d’Endurance, catégorie Superstock où un team comme Tecmas aura les moyens de nourrir de belles ambitions et de prendre du plaisir » affirment-ils. Certes, courir en Stock, c’est moins prestigieux qu’en EWC mais pas moins intéressant. Les écarts en performance pure, et on l’a vu au Paul-Ricard, ne sont pas très importants ; la différence se faisant surtout lors des arrêts au stand, beaucoup plus rapides en EWC pour des raisons techniques.  

Faire carton plein et espérer…

Surtout, l’objectif premier pour Tecmas, en tant que team officiel BMW, a toujours été le titre en Superbike. Ce week-end, dans le Var, le championnat de France baissera pour la dernière fois cette année le drapeau à damier. Avec 19 points de retard sur le leader, Valentin Debise, Kenny Foray, solide dauphin, espère toujours décrocher sa deuxième couronne nationale, après celle remportée en 2017 déjà avec Tecmas et BMW. Mais pour y parvenir, il lui faudra quand même un sacré coup de pouce du destin. Car même s’il fait le plein de points (52, soit 25 par course remportée et un point supplémentaire pour les meilleurs tours en course), il faudrait aussi que Valentin Debise se rate complètement sur une course, ou rencontre un problème mécanique, comme ce fut le cas à Carole. « On en est tous bien conscients, mais tant que rien n’est joué, il faut y croire. Même si Debise est en mesure d’assurer le titre dès la course 1 de dimanche matin, il y aura quand même deux victoires à aller ce qui, sur un circuit aussi prestigieux, n’est pas négligeable pour la notoriété du team » estiment Arnaud Sassone et Michel Augizeau. 

Quoiqu’il en soit, la lutte promet d’être intense. Kenny Foray est dans le rythme comme il l’a prouvé au Bol d’Or sur ce même circuit lors des essais qualifs effectués avec l’équipe officielle BMW. Le pilote Tecmas a signé de supers chronos, se montrant même plus rapide que Jérémy Guarnoni. Kenny et la BMW M1000 RR sont à l’aise au Castellet, même si pour le FSBK, les pilotes emprunteront le petit circuit de 3,729 km, donc sans la grande ligne droite de Signes si cassante pour les mécaniques. Valentin Debise n’était pas au Bol d’Or mais lui aussi est en forme comme il l’a prouvé il y a quinze jours lors de la manche mondiale du WSBK à Magny-Cours où il a tenu la dragée haute aux ténors de la discipline. Debise, et c‘est un avantage, sait qu’il peut se permettre d’assurer mais ce n’est pas le genre du pilote Albigeois, compétiteur dans l’âme et pour qui seule la victoire est belle.

Et si jamais cela devait mal se passer entre les deux ténors du championnat, il en reste un qui serait prêt à tirer les marrons du feu, à savoir Alan Techer. L’ex-pilote Tecmas, 4e du Bol d’Or et qui a ainsi activement contribué à la conquête du titre mondial 2022 en Endurance par le team FCC TSR Honda (avec Di Meglio et Hook) après celui glané en 2018. Ce serait quand même une sacrée surprise… 

En European Bikes, Alexandre Leleu, convalescent, ne défendra pas son titre. Lucas Sassone sera donc le seul représentant de Tecmas en lice. Avec l’ambition de décrocher un Top 5 qui ne serait que la confirmation d’une belle progression.

INFOS PLUS.

Le point au championnat :  1. Debise 230 points, 2. Foray 211, 3. Techer 180, 4. Gines 178, 5. Renaudin 147, 6. Maurin 136, etc…

Horaires du Superbike : samedi 24 : essais chronos de 15h40 à 16h05. Dimanche 25 : course 1 à 11 h 45 ; course 2 à 16 heures.

Christian ragot

Texte : Christian Ragot
Photos : Stéphane Valembois