Coup double pour Kenny Foray à Nogaro

Week-end (presque) parfait pour Kenny Foray et l’écurie Tecmas-BMW qui ont quitté Nogaro sur une victoire agrémentée de la place de leader au championnat de France Superbike.

« Nogaro est un circuit qui ne m’avait jamais réussi jusqu’ici ; je suis doublement content car, outre la victoire, ma première dans le Gers, je quitte Nogaro en leader du championnat… ». Kenny Foray avait toutes les raisons d’être heureux. Après une telle prestation, l’écurie Tecmas-BMW et son pilote leader, vice-champions de France en titre, ne peuvent plus se cacher. Il  ne faut pas chercher ailleurs les favoris du championnat FSBK 2017.

Déjà, en qualifications, seul Jérémy Guarnoni, pilote en Mondial Superstock et à nouveau bénéficiaire d’une wild-card comme au Mans, avait réussi à le devancer. Mais en course, après avoir résolu, avec l’aide des ingénieurs allemands, les problèmes de départ qui l’avaient handicapé dans la Sarthe, Kenny était persuadé de pouvoir rivaliser avec le pilote Kawasaki.

Le fait est qu’au baisser de drapeau de la course 1, Kenny fut le seul à tenir la roue de Guarnoni. Les deux pilotes avaient même créé un écart de près de huit secondes avec le reste de la meute lorsque le safety-car fit son entrée en piste, suite à la chute d’un concurrent. « Ce qui entraîna un regroupement général et le début des difficultés pour Kenny » maugréé Michel Augizeau. « L’intervention de la safety-car, même sur un tour, a suffi pour refroidir le pneu, ce qui nous a pénalisés. On avait, en effet, fait un choix à la limite du fonctionnement par rapport à la température de la piste. Kenny s’est très bien battu mais le temps que le pneu remonte en température, Guarnoni et David Perret étaient partis devant… ».

Vainqueur de la course 2

Le pilote BMW allait toutefois avoir sa revanche en course 2, grâce notamment à un très bon départ.  A la sortie de « l’escargot » précédant la ligne droite, la BMW S1000 RR n°78 pointait même en tête devant Guarnoni. Sans doute un brin vexé, le pilote Kawasaki prit des risques pour essayer de reprendre le leadership ; trop sans doute puisqu’il ne put éviter la chute, laissant le champ libre à Kenny. Avec maestria, le pilote BMW géra la situation à la perfection, signant au passage le meilleur tour en course sans pour autant trop taper dans ses pneus. A l’expérience, il repoussa les ultimes assauts de David Perret pour s’imposer sans coup férir, pour la première fois, à Nogaro.  

« Un bon week-end. Un podium, une victoire, un record du tour et la place de leader... C’est encourageant. Mais il ne faut pas s’arrêter là. Il faudra confirmer à Lédenon dans quinze jours, et travailler pour gagner encore en performance…. » rappelle Michel Augizeau, ravi d’apprendre que Guarnoni ne sera pas présent dans le Gard puisque ce jour-là, il y aura une épreuve du championnat du monde… Mais les Perret, Checa, Gines, ce dernier bien malheureux à Nogaro avec une chute en course 1, ne se contenteront pas de jouer les seconds couteaux.

Championnat. 1. Kenny Foray (Tecmas BMW) 62 points, 2. Guarnoni (Tech-Solutions) 56 pts, 3. Perret (Team Deletang) 40 pts, 4. Checa (TCP Racing) 29 pts, 5. Masson (JT Le Mans Sud) 28 pts, 6. Maurin (Team CMS) 24 pts, 7. Gines (Team SRC Kawasaki) 23 pts, etc…

Michel Amalric aussi vainqueur !

Week-end faste aussi pour l’écurie berruyère Tecmas en European Bikes. Parti en pôle, Michel Amalric a remporté la course 1 après une sublime passe d'arme avec Cyril Brunet Lugardon en fin de course. 

En course 2, une entame moins bonne qu'à l'accoutumée place la moto numéro 11 longtemps en embuscade en 5ème, c'est en fin de course que Michel produit son effort, payant, puisqu'il se replace en seconde position à 2 tours de la fin mais doit laisser la seconde place au profit de Nicolas Nowacki.

De quoi réjouir le team berruyer, d’autant que Michel Amalric est dorénavant 2e au championnat !

Christian Ragot - Correspondance

Photos Stéphane Valembois