Kenny Foray peut bousculer les leaders

SVA_FSBK21_20210619_161806_2048px.jpg
SVA_FSBK21_20210620_180103-2_2048px.jpg
SVA_FSBK21_20210618_171708_2048px.jpg

Cinquième étape ce week-end pour le FSBK sur le circuit de Magny-Cours où Kenny Foray et l’écurie berruyère Tecmas-BMW viseront à nouveau le podium, voire plus si affinités.

Avec deux podiums (deux fois 3e) sur le circuit de Pau Arnos lors du 4e meeting du championnat de France de Superbike, Kenny Foray a confirmé que les progrès déjà affichés à Lédenon ne devaient rien au hasard. « On part de très loin avec cette nouvelle moto. Nos adversaires directs (Gines et Debise, NDLR) sont sur la même moto depuis maintenant deux ans alors que nous continuons à découvrir la M1000 RR. Pour le titre, il ne faut plus se faire d’illusions. En revanche, on doit pouvoir maintenant lutter à armes égales avec les meilleurs ; ou pour le moins s’en approcher davantage. A Pau, en course 1, il y avait beaucoup de dribble, ce qui est très gênant. Pour la course 2, on a essayé d’autres réglages en espérant éliminer ce problème mais ça n’a pas marché pour autant. Néanmoins, dans les deux cas, j’ai terminé sur le podium en signant de bons chronos en course. C’est très encourageant, notamment avant Magny-Cours, un grand circuit qui devrait très bien convenir à la BMW » estime Kenny Foray.

En essais privés, dernièrement, sur le circuit de Carole, l’ex-champion de France de Superbike en 2017 n’a d’ailleurs pas rencontré ce problème de dribble. « Sans même toucher aux réglages, on s’est aperçu que ce problème de dribble était en fait lié au circuit. Il y a des circuits, comme Pau Arnos et même Lédenon, qui sont moins adaptés à notre moto et à nos pneumatiques que d’autres. Sur le petit circuit de Carole, c’est déjà beaucoup mieux. Pour être complètement efficace, il faut que l’ensemble moto-pneus-circuit soit en adéquation.  En cela, Magny-Cours devrait nous être favorable. Même avec une piste récemment re-surfacée qui a tendance à atténuer les différences selon les types de gommes. On sait que les Michelin sont top sur ce circuit et en cas de pluie, ils pourraient nous aider à faire la différence… » espère le pilote BMW qui pourrait revenir à la 3e place du classement général dimanche soir. 

Un avis partagé par le boss, Michel Augizeau : « On annonce une météo capricieuse pour ce week-end, ce qui ne serait pas un désavantage pour nos Michelin ; au contraire. Le problème, c’est qu’en cas de courtes averses à répétition et une piste changeante, le choix des gommes devient cornélien. Il va pourtant falloir s’adapter…». Et pourquoi-pas, rêver à une première victoire maintenant que l’on sait que Valentin Debise n’est plus invincible ; Mathieu Gines (avec les mêmes Michelin que nous » souligne Kenny Foray) s’étant imposé en course 1 à Pau.

Alan Techer incertain

Dans un tel contexte, Alan Techer aurait également pu prétendre s’immiscer dans la course au podium. Très performant dans le Béarn où il avait signé le meilleur chrono de la troisième séance d’essais libres, Alan Techer fut malheureusement victime d’une grosse cabriole qui l’empêcha de participer aux qualifs et aux deux courses du dimanche. « Alan s’est fracturé à deux endroits le métacarpe de la main droite, celle qu’il utilise le plus. Il a consulté un spécialiste de la chirurgie de la main. Il va mieux mais il reste incertain pour ce week-end à Magny-Cours. Alan est impatient de remonter en selle mais dans son cas, il faut s’armer de patience… » estime Michel Augizeau qui place aussi de beaux espoirs sur Maxime Bonnot. «Maxime est chez lui à Magny-Cours. Il connait la piste mieux que personne. Après une année blanche, il commence à retrouver de bonnes sensations et le niveau de pilotage qui lui avait permis de décrocher le titre en Challengers en 2019 ; cela s’est vu lors des essais à Carole avec Kenny (Foray). Je le vois bien accrocher le Top 10… ».

Dommage que tout cela se déroulera à huis-clos. Alors que l’on joue au foot devant du public, que le Printemps de Bourges a accueilli des milliers de spectateurs, que le Tour de France draine des foules sur le bord des routes, ne pouvait-on pas recevoir quelques milliers de fans en prenant un minimum de précautions sanitaires sur un circuit  dont la capacité d’accueil est de 120.000 spectateurs ? Incompréhensible et triste !       

Christian ragot

Infos Plus.

Les horaires du Superbike : Vendredi 2 juillet : essais libres de 11h25 à 11h55 puis de 17h05 à 17h45. Samedi 3 juillet : essais libres de 11h20 à 12 heures. Essais chronométrés de 15h40 à 16h05. Dimanche 4 juillet : départ course 1 à 11h45 ; départ course 2 à 18 heures.

 

Classement général du Superbike  : 1. Debise 199 pts, 2. Gines 159, 3. Berchet 97, 4. Maurin 86, 5. Foray 85, 6. Techer 69, 7. Leblanc 69, 8. Lussiana 61, … 17. Bonnot 13, etc… 25 pilotes classés.

Prochain meeting. 20, 21 et 22 août sur le circuit de Carole à Tremblay-en-France.

Christian ragot