Alan Techer déjà à l’aise sur la BMW

« On repart de zéro. Tout est nouveau : la moto, l’électronique, les suspensions et même le pilote, Alan Techer. Il n’y a que les Michelin sur lesquels on a des certitudes. Mais tout s’est très bien passé » se réjouissait Michel Augizeau, la patron de l’écurie berruyère Tecmas-BMW, après deux jours d’essais intensifs sur le circuit Andalucia à Almeria (Espagne).

Des propos corroborés par Alan Techer qui découvrait lui aussi la BMW : « On a eu le temps d’essayer beaucoup de choses et, ce qui me semble très important, sans jamais se perdre dans nos choix. On a su conserver une ligne directrice dans la recherche des meilleurs réglages » abondait le champion du monde d’Endurance et vainqueur des 24 Heures du Mans 2018. « Je me suis tout de suite senti à l’aise sur le moto et j’ai eu un bon feeling avec l’équipe ; que ce soit avec l’ingénieur de Tecmas Romain La Monica, mon mécano Antoine Palisson ou encore l’ingénieur de Michelin, Sofyane Malagouan . L’ambiance au sein de l’équipe est familiale mais on y abat un gros boulot. C’est très pro mais je m’en doutais. On n’a pas un tel palmarès en Superbike si on n’est pas sérieux… ».

« Il n’y a pas eu de chronos officiels, mais Alan a d’emblée été très rapide. Il a très vite été dans le coup et au niveau des autres pilotes présents sur le circuit d'Andalucia », se réjouissait le boss. « Il y avait pourtant des clients sur la piste, comme Maurin, Debise, Masson et encore le champion d’Espagne de Supersport. Tout cela est très encourageant. Surtout, on a pu effectuer un déverminage complet mais il y a encore bien du travail à faire pour trouver le meilleur set up et bien faire fonctionner ensemble le nouveau châssis et les pneumatiques » ajoutait Michel Augizeau. Ce qu’Alan Techer convenait volontiers : « Ce furent deux journées très  enrichissantes avec des conditions météo optimales. On a encore beaucoup de choses à essayer, à apprendre sur moi, sur ma façon de piloter et sur la moto. C’est une moto très puissante et lors de prochains essais, fin février, toujours à Alméria, on va travailler pour mieux faire passer toute cette puissance… sans passer la ligne rouge ; sachant que les Michelin ont vraiment beaucoup de grip. Et ça, comme tous les pilotes, j’aime ! ». La saison semble bien lancée pour le team Tecmas-BMW et pour Alan Techer dont la mission est de conserver le titre de champion de France conquis en 2019 par Mathieu Gines. Rappelons que le premier meeting du championnat de France FSBK est programmé les 28 et 29 mars au Mans.

Christian Ragot