Alan Techer pas veinard

 

Malgré le huis clos, cette première manche du championnat de France de Superbike a tenu, au plan sportif, toutes ses promesses. Assurément, le FSBK 2020 n’aura rien d’un championnat au rabais.

Drôle d’ambiance ce week-end à Magny-Cours. Pas de fans, pas de public, pas de partenaires avec qui partager sa passion. Pas de bisous sur les podiums, des mécanos masqués, un paddock (quasi) confiné… La fête a été en partie gâchée. Mais en partie seulement car sur la piste, ce fut show chaud. Avec sept pilotes dans la même seconde lors des essais chronos on pouvait s’attendre à de furieuses empoignades lors des deux courses du dimanche ; ce fut le cas. 

Frustration chez Tecmas

Alan Techer avait la mine des mauvais jours dimanche après la course 2 et on peut comprendre. En course 1, dimanche matin, alors qu’il naviguait entre la 3e et la 5e place, une grosse  glissade à Adélaïde puis au Château d’eau, dans le 6e tour, anéantissait tout espoir de podium. « Echaudé, pour limiter les risques, j’ai mis plus de traction-control. Mais avec moins de puissance moteur, je perdais une seconde au tour. Sinon, je pouvais viser le podium car je revenais sur Folger…  » confessait le pilote. « Nos réglages n’étaient pas parfaits » abondait le boss, voulant dédouaner son pilote. « Mais on est dans le coup… Et surtout, on a pris des points sur Kenny (Foray) et Berchet qui n’ont pas été classés. ».

En course 2, alors qu’Alan était à la bagarre avec Foray et Maurin pour la 4e place, à la fin du 6e tour, il était contraint de repasser par la ligne des stands sur ordre de la direction de course. Motif : erreur lors de la procédure de départ. Sévère peut-être mais le règlement est ainsi fait. Bilan : une bonne douzaine de secondes perdues. La BMW n°5 quittait la voie des stands en 12e position. A l’attaque, alignant de supers chronos, le pilote Tecmas réussissait à passer Muscat (Ducati) à deux tours de l’arrivée (14 tours en tout) pour quand même accrocher le Top 10. Frustrant car ce Top 10 ne reflète absolument pas le potentiel de l’écurie berruyère qui va devoir mettre les bouchées doubles d’ici le meeting de Carole, les 22 et 23 août.    

                                        

Propos recueilli par Christian Ragot

 

 

Les Classements

 

 

Superbike : Course 1. Debise (Kawasaki Dunlop), 2. Gines (Yamaha Michelin), 3. Folger (Yamaha Pirelli, hors championnat), 4. Techer (Tecmas-BMW Michelin), 5. Maurin (Yamaha), etc… Non classés : K. Foray (BMW Michelin), Berchet (Yamaha), Lussiana (BMW)… (27 partants) Meilleur tour en course : Debise, 1’38’’885.

                           

                           Course 2. 1. Debise, 2. Gines, 3. Folger, 4. K. Foray, 5. Maurin, 6. Berchet, … 10. Techer, etc…  Meilleur tour en course : Ginès, 1’38’’990. 

Le point au championnat  (sous réserves): 1. Debise 52 points, 2. Gines 44 pts, 3. Maurin 26 pts, 4. Techer 23 pts, 5. Escudier 21 pts, 6. Suchet 17 pts, 7. Foray 16 pts, 8. Renaudin 15 pts, 9. Moser et Muscat 12 pts, 12. Berchet 11 pts, etc…

 

Supersport 300 : Les trois pilotes de la FT Racing Academy dont les motos Yamaha sont préparées dans les ateliers de Tecmas ont marqué des points dans les deux courses de Supersport 300. L’Auvergnate Aline Vieillard s’est respectivement classée 2e et 4e (3e au championnat), Colin Drye 3e et 4e (4e) et le Berruyer Lucas Sassonne 6e et 9e (8e) sur 25 concurrents

European Bikes : Alexandre Leleu, qui pilote une BMW S1000 RR aux couleurs de Tecmas s’est classé deux fois 5e sur 37 concurrents