Week-end compliqué à Carole

Le week-end avait plutôt bien commencé pour Alan Techer et Tecmas sur le circuit francilien de Carole. Revanchard après Magny-Cours, le pilote du team berruyer avait, en effet, signé le meilleur chrono de la dernière séance d’essais libres du samedi matin. Mais le vent tourna dans le mauvais sens… 

Le samedi après-midi, à la fin du deuxième tour des essais qualificatifs, Alan perdait l’avant de sa moto dans le dernier virage précédent la ligne droite d’arrivée. Chutant lourdement, le pilote Tecmas se relevait  avec un pied douloureux alors que la belle BMW S1000 RR n°5, qui avait souffert dans l’embardée, restait bloquée au stand pour le reste de la journée. Courageusement, Alan Techer bouclait néanmoins la séance au guidon de la moto de réserve, signant finalement le 10e chrono des qualifications.

Alan Techer finit  8e de la course 1, 9e de la course 2, cela se complique pour la course au titre alors qu’il ne reste plus que trois meetings au programme (Lédenon, Pau Arnos et Nogaro). Le coup est rude pour Michel Augizeau et son équipe. « Un week-end compliqué, lâchait le boss après le traditionnel débriefing. Le pire c’est qu’on ne comprend pas vraiment pourquoi. En essais, tout semblait OK. Et puis là, tout en s’appuyant sur ce qu’on maîtrisait bien jusqu’ici, avec la moto de course, plus rien ! On va chercher encore et encore. »

Désabusé lui aussi, Alan Techer cherchait à comprendre pourquoi cela n’avait pas marché. Etait-ce la conséquence de la chute du samedi ? « Non ! Absolument pas. La moto n’avait pas vraiment souffert et moi non plus » affirmait le pilote. « On était même à cet instant plutôt confiants pour la course. J’avais signé le meilleur chrono de la troisième séance d’essais libres le matin et on partait sur ces mêmes acquis, plutôt rassurants. Et là, en course, plus rien… Et ce, avec les mêmes réglages qui nous avaient plutôt bien réussis jusqu’ici. On n’a rien compris. Il va falloir que tout le monde se pose les bonnes questions, bosser, et trouver pourquoi ça n’a pas marché » maugréait le pilote Tecmas. Lui et toute l’équipe ont trois semaines pour trouver les solutions à leurs problèmes. Et si, pour le titre, les jeux sont déjà presque faits il y a quand même des podiums et quelques victoires à aller chercher pour l’écurie berruyère.   

Christian Ragot 

Les classements

 

SUPERBIKE.

 

Course 1. 1. Foray (BMW/D.), 2. Gines (Yamaha/M.), 3. Debise (Kawasaki/D.), 4. Berchet (Yamaha/P.), 5. Muscat (Ducati/M.), 6. Maurin (Yamaha/M.), 7. Escudier (Yamaha/P.), 8. Techer (BMW/M.) etc… (M. pour Michelin, D. pour Dunlop, P. pour Pirelli)

 

Course 2. 1. 1. Foray, 2. Debise, 3. Gines, 4. Muscat, 5. Maurin, 6. Berchet, 7. Antiga (Honda/P.), 8. Escudier, 9. Techer, etc…

 

Le point au championnat (après 4 courses). 1. Debise 88 pts, 2. Gines 84 pts, 3. Foray 68 pts, 4. Maurin 47 pts, 5. Muscat 40 pts, 6. Techer 39 pts, 7. Berchet et Escudier 38 pts, etc… (Prochain meeting à Lédenon les 12 et 13 septembre).

 

AUTRES COURSES.

 

European Bikes. Alexandre Leleu, au guidon d’une BMW aux couleurs de Tecmas s’est classé 4e et 2e des deux manches d’European Bikes. Après Carole, Leleu occupe la 3e place au classement général provisoire.

 

Supersport 300. Excellent week-end pour Lucas Sassone en Superport 300. Le Berruyer, pilote de la FR Racing Academy dont les motos sont préparées dans les ateliers de Tecmas, s’est rapproché du podium (4e et 5e), pointant à la 4e du classement général provisoire.